#Vivre ailleurs

Junko Tabei, première femme au sommet de l’Everest

De nombreux explorateurs ont précédé la génération actuelle d'expatriés. Ils ont voyagé dans des endroits inconnus et ont découvert de nouvelles régions, de nouveaux peuples et de nouveaux trésors. Leurs idées surprenantes ont inspiré des générations entières. Nous pensons que les expatriés d'aujourd'hui poursuivent l'héritage des grands voyageurs, dans leur propre aventure vers l'inconnu.

À l'occasion de la Journée internationale de la femme, nous mettons la Japonaise Junko Tabei à l'honneur. Cette aventurière a été la première femme à réussir l'ascension du Mont Everest.

Ce qu'on apprend au berceau dure jusqu'au tombeau

À l'âge de 10 ans, Junko a participé à un voyage de classe au Mont Nasu, une montagne de 1917 mètres au Japon. Cette excursion a marqué le début d'une passion de toute une vie pour l'alpinisme.

Pendant ses années d'université, elle a rejoint plusieurs clubs d'alpinistes. Parce que le manque de membres féminins la dérangeait, elle a fondé le Women's Mountaineering Club au Japon en 1969 après avoir terminé sa formation. Sous la devise « Let’s go on an overseas expedition by ourselves » (partons en expédition à l'étranger par nous-mêmes), elle souhaitait inciter davantage de femmes à s'engager dans l'alpinisme et les pousser à repousser leurs limites.

Nulle montagne n'est assez haute

En 1975, Junko a réussi à gravir les 8848 mètres du Mont Everest avec une équipe entièrement féminine. En 1992, 17 ans après cet exploit phénoménal, elle a littéralement atteint des sommets en devenant une nouvelle fois la première femme à gravir les sept plus hautes montagnes de chaque continent (Seven Summits). Malgré un cancer en 2012, Junko a continué à grimper. Elle a ainsi atteint les plus hauts sommets du Niger, du Benelux et d'Oman.

Outre l'alpinisme, Junko Tabei s'est également engagée en faveur de l'environnement. Plus précisément, elle a abordé le problème des déchets dans l'Himalaya. Elle a collaboré à l'élaboration de solutions pour l'enlèvement du matériel d'escalade abandonné et a participé à plusieurs expéditions de nettoyage au Japon et dans l'Himalaya.

Junko Tabei est décédée le 20 octobre 2016. Elle avait 77 ans.

Pour plus d'informations sur Junko Tabei, veuillez consulter :

Vous souhaitez partager vos expériences de voyage ?

Vous êtes un expatrié ou vous connaissez quelqu'un qui a vécu une expérience inspirante à l'étranger ? N'hésitez pas à nous contacter à l'adresse overseas-expat@onssrszlss.fgov.be. Et qui sait, vous pourriez inspirer de futurs expatriés avec votre histoire.

vers le haut